by Alexandre Collard

uk flag English version


collardPour cette video de Chostakovich et l'autre où je joue un quatuor d'Ilan Rechtman, les fameuses videos de l'appli Acapella m'ont été une belle source d'inspiration ! Je voulais faire du quatuor de cor pendant le confinement, avec mon très cher pupitre de l'Orchestre National de Lille, mais aussi tout seul, pour être obligé d'assurer le grave et l'aigu ! J'ai donc choisi un quatuor assez difficile, avec un grand ambitus : un jazzical de Rechtman. Je me suis vite rendu compte que le projet était trop ambitieux pour filmer chaque partie d'une traite rapidement (trop de contre Mi bémol, trop de notes, trop vite), j'ai donc décidé de me concentrer sur le son dans un premier temps, grace à GarageBand, le logiciel gratuit sur apple. Quand le résultat m'a plu suffisamment j'ai voulu en faire une vidéo, dehors dans le jardin, et j'ai découvert que l'autre logiciel mac iMovie me permettrait assez facilement d'apparaitre plusieurs fois à l'écran, parfait pour la situation ! Il ne me suffisait plus que de poser un bon appareil photo, et sans le toucher, jouer les quatre parties du quatuor à quatre endroits différents. Je ne m'attendais pas à ce que jouer en playback soit si difficile...! Puis j'ai suivi le HornQuartetChallenge de Bruce qui a d'abord sondé ses contacts cornistes sur le répertoire qui remporterait le plus de succès en arrangement pour quatuor de cors, et a ensuite offert librement le scherzo de la 10è de Chosta, nouveau défi parfait pour moi ! Je connaissais déjà les logiciels, je n'avais plus qu'à trouver une autre idée de scénario. Mon temps libre était principalement la nuit, après le coucher des enfants, et ce préau m'offrait un decor suffisamment effrayant pour coller à l'intensité et la gravité du mouvement. Une lampe solitaire, quelques bougies, un regard fixe camera avant et après avoir joué, j'avais l'ambiance qu'il me fallait. L'effet fantôme est une consequence fortuite de ma mauvaise utilisation d'iMovie pour me faire figurer quatre fois en meme temps ! L'ubiquité ne peut apparement pas sembler si réelle...

Alexandre Collard a gagné le Premier Prix du Concours International du Printemps de Prague 2018, salué par le prix de la meilleure interprétation de la création contemporaine et sept autres prix à ce même concours, Deuxième Prix du Concours International « Città di Porcia » 2013, lauréat du Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes 2011, Alexandre représente l’élite de sa génération depuis ses premières études à Douai avec Guy Mouy puis au CNSM de Paris avec André Cazalet.
Passionné de musique symphonique, il est nommé cor solo de l'Orchestre National de Lille à 21 ans, et est invité par les plus grands orchestres (London Symphony Orchestra, Philharmonia Orchestra, Orchestre Philharmonique de Radio France, Ensemble Les Dissonances). Il joue régulièrement en soliste, notamment les piliers du répertoire que sont les concertos de Mozart, Haydn, Rosetti et Strauss, mais également des œuvres concertantes du XXe siècle moins connues (Koetsier, Larsson, Ferran).
Accueilli par de prestigieux festivals de musique de chambre (Juventus, Deauville, Prague, Ticino...), il y joue aux côtés d’artistes comme Alena Baeva, Alissa Margulis, Graf Mourja, David Petrlik, Julian Steckel, Marie Hallynck, Jonas Vitaud.

This website uses cookies to enhance user experience, including login status. By using the site you are accepting the use of cookies.
Ok