uk flagEnglish version
by Louis-Philippe Marsolais


df beachJ’ai commencé à aller au Domaine Forget comme étudiant à l’âge de 18 ans, il y a déjà trop longtemps ! Ce lieu magique, enclavé entre les montagnes de Charlevoix et le fleuve St-Laurent m’a énormément fait évoluer comme musicien, interprète et être humain. J’y ai passé, dans les années qui ont suivi, plusieurs des plus beaux moments musicaux de ma jeunesse, où j’y ai rencontré les Hermann Baumann, John Zirbel, Vincent Cichowicz, Roger Bobo, travaillé avec  Guy Carmichael et Eugene Rittich, joué en musique de chambre avec Lance Nagels et Geoff Thompson. J’ai aussi tissé des liens avec de jeunes musiciens plein de talent et d’ambition qui allaient devenir plus tard des collègues – Julie-Anne Drolet et Gabe Radford.

Pour beaucoup de musiciens jeunes et moins jeunes, le Domaine Forget représente bien plus qu’un endroit où on reçoit des cours. Sa situation géographique, ce lieu isolé des grands centres (avec un internet intermittent), où le fleuve se transforme à chaque jour en des millions de reflets dorés ou bien en un nuage de brouillard dense nous fait réaliser la force de la nature, autant que la beauté qui y est attachée. L’expérience culinaire de la cafétéria est indescriptible (!) et permet à l’occasion d’initier les étrangers à la poutine de Chez Ginette. Les soirées au bord du feu ou bien au « party barn » permettent de fraterniser avec les musiciens d’un peu partout, avec en toile de fond un quatuor de cuivres graves qui rejoue encore une fois le dernier mouvement de la  8e de Bruckner jusqu’à tard dans la nuit. Peu importe qu’on assiste au lever du soleil sur le fleuve ou pas,  on réalise que peu importe la longueur de la nuit, on réussit toujours à passer une autre journée productive, avec des classes de maîtres, des cours, des répétitions de musique de chambre, des lectures de symphonies, des concerts et autres ateliers. Et à la fin du stage, on a certainement besoin de quelques semaines pour intégrer tous ces apprentissages !

J’y enseigne maintenant depuis 2013, avec celui qui m’a vu grandir dans cet environnement incroyable, Guy Carmichael. Au cours des dernières années, se sont succédés les maîtres invités Radovan Vlatković, Frøydis Ree Wekre, Bill VerMeulen, Gail Williams, Ab Koster, Denise Tryon et Frank Lloyd. Cette année, nous aurons le plaisir de recevoir Bruno Schneider, qui a été mon professeur pendant mes années à Freiburg. Certainement, plein de bonnes histoires referont surface ! J’ai bien hâte de rencontrer la classe de cor qui sera avec nous cette fois-ci!

Le stage des cuivres de l’Académie du Domaine Forget aura lieu du 10 au 17 juin 2018, à St-Irénée, dans la région de Charlevoix (1h30 de la ville de Québec). Vous trouverez les informations au https://www.domaineforget.com/academie/cuivres-stage-cor/.

À noter que le stage est habituellement d’une durée de 2 semaines au début juin. Le sommet du G7 dans la région nous a forcé à raccourcir l’édition de cette année.

Au plaisir de vous y voir une prochaine fois !