uk flagEnglish version


A CazaletA l’instigation de mon ami Ab Koster, qui m’invite à intervenir dans la rubrique pédagogique de l’IHS news letter, permettez-moi ces quelques lignes, qui, je l’espère, susciteront votre intérêt.

Il est très difficile de théoriser sur la pédagogie, qui se réfère plus à l’enfant, et sur la didactique, plus à l’enseignement, en raison de leur étymologie. Le professeur d’instrument de musique se doit de maitriser ces deux disciplines.

Si la pédagogie est généraliste, la didactique est spécifique et concerne une discipline particulière.

Mon expérience de professeur de cor au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (ci nommé après CNSMDP) depuis 1985, soit 31 ans cet automne, m’incline à penser que la relation psychologique qui s’établit entre l’enseignant et l’étudiant est primordiale et déterminante pour l’évolution de ce dernier.

La prise en compte des capacités physiques, intellectuelles et psychiques de chaque individu doit déterminer un programme adapté, tant sur le plan technique que musical. Si la maitrise de tous les registres de l’instrument reste la condition sine qua non de la formation d’un futur corniste professionnel, il serait absurde de nier les prédispositions naturelles inhérentes à chaque individu et de ne pas envisager de spécialisation vers un registre et un rôle particulier.

Plus spécifiquement dans ma classe, avec une réthorique que j’espère la plus objective possible, nous travaillons essentiellement en dehors des exercices de technique de base: les études de verne Reynolds - qui préparent le mieux aux intervalles atonaux de plus en plus utilisés dans le langage musical contemporain - ainsi que le répertoire concertant et orchestral.

Il y a en France deux Conservatoires Nationaux Supérieur de Musique, l'un est situé à Lyon, dont David Guerrier est le professeur, l'autre à Paris, le CNSMDP, où il y a une classe de six élèves dont Jacques Deleplancque est le professeur et une classe de douze élèves dont j’ai la chaire.

Il y a également au CNSMDP, la classe de cor naturel dont Claude Maury est le titulaire, ouverte aux étudiants des classes de cor chromatique

Nous invitons chaque année une personnalité marquante de l’univers du cor pour une masterclasse, évènement très attendu, autant par les étudiants que moi même. Pour finir cette communication, permettez-moi de vous citer nos derniers invités ( que les oubliés me pardonnent ! ): Ree Wekre, Neunecker,Tuckwell, Baumann, Bloom, Koster, Gaag, Vlatkovic, Dohr, Sommerville, Ruske, Orval, Schneider, Terwilliger, McWilliam, Wittgen, Tapani, Lansky Otto, Zempleni, Barboteu, Garcin Marrou, Dalmasso... et en mars 2017 Frank Lloyd.

This website uses cookies to enhance user experience, including login status. By using the site you are accepting the use of cookies.
Ok