derosa-hecht

photo avec l'aimable autorisation de Walter Hecht

« C'est vrai que j'ai joué dans des milliers de films, mais c'est ce que nous faisions à l'époque. Il serait impossible aujourd'hui, avec la situation actuelle du trafic, de jouer autant de séances dans une journée - souvent trois et parfois quatre - que nous fait alors, quand nous pouvions aller n'importe où, c'est Los Angeles en une demi-heure. Un jour, j'ai reçu un appel. J'ai dit que je pouvais passer à l'heure du déjeuner. Le studio était près de l'endroit où j'ai joué une session du matin, alors je suis allé à midi. Sur un stand, il y avait de la musique avec seulement deux notes. Ils voulaient que je les joue fortement, alors je l'ai fait, puis j'ai demandé ce qu'ils voulaient d'autre. C'était tout ! Et l'enregistrement avec ces deux notes est devenu un grand succès !"

« J'ai appris Mozart et Strauss, mais le travail en studio exigeait quelque chose de différent. La musique était toujours nouvelle, jamais vue auparavant ; vous la jouiez et ils l'enregistraient. Vous ne saviez jamais ce que vous alliez obtenir. Heureusement, je ne l'ai pas fait. J'ai des problèmes avec ça, alors je suis devenu un acteur bien connu dans le travail commercial. Alfred Brain a dit, ne jamais s'entraîner sur scène, et c'est à ça que ressemblait le business. "

Vince DeRosa est né en 1920 dans une famille de musiciens à Kansas City. Son père jouait de la clarinette et sa mère était chanteuse. La famille a déménagé à Chicago, où Vince a commencé le cor avec P. Delecce, puis plus tard la famille a déménagé à Los Angeles. Vince a étudié brièvement avec son oncle Vincent DeRubertis (qui faisait partie du personnel en tant que joueur de cor aux studios Paramount) et le légendaire Alfred Brain (oncle de Dennis Brain et cor principal aux studios 20th Century Fox), et a commencé sa carrière professionnelle au l'âge de dix-sept ans dans la section cuivres de la 20th Century Fox. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a joué dans un orchestre d'enregistrement de l'armée basé à Santa Ana. Après avoir obtenu sa libération de l'armée, Vince a décidé d'essayer l'enregistrement indépendant à Los Angeles. Ses premiers emplois consistaient à diffuser des émissions de radio en direct et il réussissait dans ce type de travail.

En tant que jeune corniste, Vince a acquis une expérience de jeu grâce à de nombreuses opportunités de travail indépendant alors que la plupart des joueurs de studio étaient limités par contrat à jouer dans un seul studio. En peu de temps, Vince s'est imposé avec succès comme le corniste de premier plan dans l'industrie du disque. De nombreux compositeurs de films ont été attirés par la couleur chaleureuse et magnifique de Vince et ont commencé à écrire des solos de cor importants dans leurs partitions. L'impact de Vince sur l'entreprise a apporté avec lui une nouvelle norme pour les pièces de cor de studio.

Pendant six décennies, Vince a joué avec le Los Angeles Philharmonic, au LA Horn Club et pour Henry Mancini, Alfred Newman, Lalo Schifrin et John Williams, entre autres. On peut l'entendre dans des films (tels que ET, Jours du vin et des roses, Cowboys, Rocky, Robin Hood), la télévision et des disques pour des centaines d'artistes (dont Ella Fitzgerald et Frank Sinatra).

À la fin des années 1950, Vince a commencé à jouer à un Conn 8D. Les compositeurs ont tous adoré le son, et de plus en plus de cornistes sont passés au 8D, créant un son plus unifié qui a été reconnu et respecté comme le son de cor de LA. Au cours de sa carrière, Vince a travaillé sur des conceptions de cor avec divers artisans et fabricants de cor, y compris le Paxman modèle 40L avec Merewether et le cor Heritage avec Hoyer.

En tant qu'éducateur, Vince a été membre du corps professoral de l'Université de Californie du Sud pendant 30 ans (1974-2005), et ses étudiants peuvent être entendus professionnellement dans le monde entier dans toutes les facettes du cor, du jazz à la musique symphonique en passant par la musique de chambre et l'enregistrement en solo. et jouer en studio. Parmi ses élèves figuraient son cousin Henry Sigismonti (Cor principal du Los Angeles Philharmonic sous la direction de Zubin Mehta), George Price (long troisième cor du Los Angeles Philharmonic) et son neveu Jeffrey DeRosa (un joueur de cor de studio occupé).

Un fonds de bourses Vince DeRosa a été créé en 2003 (soutenant actuellement le concours IHS Solo), et Vince a été élu membre honoraire de l'IHS en 2004.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur, y compris l'état de connexion. En utilisant le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ok