putain2
photo reproduite avec l'aimable autorisation de Jan van den Eijnden

Peter Damm a été décrit comme « légendaire » - il est connu à la fois pour ses capacités exceptionnelles en tant que joueur et pour ses éditions de nombreuses œuvres standard du répertoire pour cor. En particulier, parmi ses performances, ses enregistrements de Strauss avec la Staatskapelle Dresden sont tenus en haute estime.

Damm est né en 1937 à Meiningen, Thüringen, Allemagne, qui était en RDA (Allemagne de l'Est) de la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à la réunification en 1990. Il a commencé son éducation musicale à 11 ans avec des cours de violon, passant au cor à l'âge 14 ans, étudiant avec Franz Nauber à Meiningen. Après une courte période comme apprenti forestier, il étudie le cor avec Karl Biehlig à la Hochschule für Musik de Weimar (1951-1957).

Damm a commencé sa carrière orchestrale en 1957 en tant que cor solo avec l'orchestre de Gera, Thuringe (Orchestre der Bühnen der Stadt Gera). Il est devenu cor solo de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig en 1959 et cor solo de l'Orchestre d'État de Dresde (Staatskapelle) en 1969. À sa retraite de Dresde en 2002, l'orchestre l'a nommé membre d'honneur. Il a équilibré une carrière solo avec le travail d'orchestre, qu'il aimait parce que, « Je suis le genre de personne qui se sent le mieux quand il est sous pression. … Je n'ai jamais voulu quitter l'orchestre. Pour moi, l'orchestre est un très bon critique ; quand on répète, on se fait des commentaires, et c'est seulement de cette manière qu'un orchestre ou un groupe peut maintenir un haut niveau de qualité. … L'expérience entre les deux disciplines apporte quelque chose de plus à chacune. Je sais quand je dois jouer en soliste et quand je dois reculer et me fondre dans l'orchestre."

Les concours comprennent le Concours international de Moscou 1957 (Médaille d'argent), le Concours international de musique de l'ARD München 1960 (Deuxième prix) et le Concours international Printemps de Prague 1962 (Premier prix).

Les autres distinctions incluent les titres Kammermusiker (1969) et Kammervirtuose (1971), Art Award of the RDA (1972), National Award of the RDA (1979), Fritz-Busch-Award (1995) et Art Award of the City of Dresden (1998).

Damm est apparu dans des performances solo en Europe, au Japon, en Amérique du Sud et aux États-Unis. Il a joué le Concerto de Strauss op. 11 sur plus de 150 représentations. Ses éditions de la littérature standard sont publiées par Breitkopf et Härtel, et il a enregistré une trentaine d'œuvres en solo sur le label Eterna. Ses enregistrements des concertos de Mozart avec Neville Marriner sont le résultat de décennies de recherche. Son vaste répertoire d'œuvres pour solistes, de musique de chambre et de concertos va des œuvres du XVIIIe siècle à la musique contemporaine.

Dans une interview dans le numéro de novembre 1994 de The Horn Call, Damm décrit les difficultés de voyager depuis la RDA (Allemagne de l'Est). « Si vous jouiez dans un des grands orchestres, alors vous aviez un peu plus de liberté. Tous les concerts que je faisais en Occident étaient à l'initiative d'invitations extérieures, et je n'avais pas toujours le droit de quitter le pays ! bien plus tard qu'il y a eu deux ans où l'agence a simplement dit à tout le monde que je n'étais pas disponible. Cependant, après mon arrivée à Dresde, tant que je pouvais m'arranger avec les autres cornistes pour avoir du temps libre, alors je pouvais accepter la plupart des offres et a été autorisé à voyager.

"Un autre problème était que nous devions renoncer à une partie de ce que nous avions gagné - un soi-disant" transfert obligatoire "en monnaie est-allemande - et il ne restait pas beaucoup d'argent. Parfois, je préfère manger dans les supermarchés que dans les restaurants , et acheter de la musique à la place. Finalement, je suis allé au ministère de la Culture à Berlin pour expliquer qu'il était nécessaire d'acheter de la musique pour obtenir un nouveau répertoire, et ils ont accepté de réduire de dix pour cent le montant que je devais transférer. … Maintenant, si je décide que je veux faire quelque chose, je peux simplement monter dans ma voiture et partir ; je n'ai pas besoin de demander la permission, de faire une demande de permis et ainsi de suite. »

Jusqu'en 2007, Damm était professeur honoraire de cor au Conservatoire Carl Maria von Weber de Dresde et est fréquemment professeur invité dans le monde entier. « J'aime travailler avec les jeunes, surtout lorsqu'ils sont intéressés par l'apprentissage. … Il est important non seulement de pratiquer, mais de pratiquer intelligemment. … J'ai travaillé pendant de nombreuses années au Séminaire international de musique de Weimar où mon objectif était d'apporter le L'Est et l'Ouest ensemble. Après la réunification allemande, j'ai arrêté d'y travailler parce que je sentais que j'avais atteint mon objectif. Il est président du Concours international d'instruments à vent de Markneukirchen depuis 1986. Il a été élu membre honoraire de l'International Horn Society en 1992.

Après 56 ans, Damm a joué sa dernière performance en solo au Symposium international de cor 2007 à La-Chaux-de-Fonds, en Suisse. Sa devise : "Terminez votre carrière tant que les gens le regretteront encore..."

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur, y compris l'état de connexion. En utilisant le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ok