Kazimierz Machala

Machala KazKazimierz (Kaz) W. Machala, originaire de Pologne, est interprète, enseignant et compositeur. C'est un musicien véritablement international, ayant joué et enseigné en Europe, en Australie et aux États-Unis, et de retour en Pologne en tant que professeur invité de cor à l'Université de musique Chopin de Varsovie, prenant sa retraite en 2019. Ses compositions et arrangements sont devenus des incontournables de la littérature du cor.

Kaz a grandi dans une ferme du centre de la Pologne, faisant du vélo dans la neige et la boue avec son accordéon attaché au dos pour se rendre à des cours de musique. Il a également joué du tambour, de la mandoline, de la basse à deux cordes et de l'accordéon dans la fanfare du village. Lorsqu'il était au lycée, un professeur d'ethnomusicologie l'a entendu jouer de l'accordéon lors d'un concours de folklore et lui a décrit le cor comme l'instrument le plus noble de tout l'orchestre. Kaz a pris les conseils au sérieux, mais a également joué du piano, de la guitare et du banjo pour subvenir à ses besoins tout en étudiant le cor. Il joue du banjo et du piano dans un groupe du Dixieland – audacieux pendant la guerre froide – où il fait ses premiers essais de composition. La connaissance de Kirk Douglas dans une école de cinéma à Lodz a motivé Kaz à apprendre l'anglais.

Kaz a étudié à l'Académie de musique et d'art dramatique Janáček à Brno, en République tchèque (1968-1973), attiré par sa longue tradition de jeu de cor raffiné et son son unique et chaleureux. Après l'obtention de son diplôme, il a joué dans l'Orchestre symphonique de la radio de Cracovie pendant un an, mais il voulait en savoir plus sur le jeu d'orchestre et en 1974, il a été accepté à Juilliard, où il a été le premier corniste de l'histoire de l'école à recevoir un diplôme de DMA. Il a remporté le troisième prix au Concours international de musique pour bois et cuivres de 1974 à Prague.

Kaz était cor solo de l'Orchestre symphonique de Sydney (1979-1986) et a joué dans plusieurs ensembles de chambre. Il est retourné aux États-Unis pour se rapprocher de sa famille et a enseigné à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign (1989-2009), maintenant professeur émérite. Kaz s'est produit en tant que soliste, dans divers ensembles à vent et de cuivres et avec de grands orchestres. et a enseigné et joué dans des festivals en Nouvelle-Zélande, en Europe, au Canada et aux États-Unis. Dans l'enseignement, il met l'accent sur les bonnes habitudes, une efficacité de jeu bien équilibrée.

L'écriture a commencé par la transcription et l'arrangement pour des ensembles de chambre lors de son premier poste d'enseignant. Il a d'abord transcrit la musique de compositeurs qui n'ont pas écrit d'œuvres solistes pour cor. Il a écrit pour le groupe Dixieland, des chansons pour un groupe de rock, une musique de film pour un projet étudiant à Sydney et des exercices pour ses étudiants. Il a écrit un quatuor de cors pour ses élèves, que l'American Horn Quartet a inclus dans leur répertoire de concert. Son arrangement de l'American Folk Suite pour quintette à vent a été interprété et enregistré par le Berlin Philharmonic Woodwind Quintet. La transcription et l'arrangement ont conduit Kaz à écrire des compositions originales. Il a créé son propre Concerto pour cor, vents et percussions avec le Wind Symphony à l'Université de l'Illinois; il a reçu de nombreuses représentations sur les cinq continents. Il a reçu l'Excellence in Composition Award au International Brass Chamber Music Festival à Louisville, Kentucky pour son Brass Quintet No. 1.

Depuis sa retraite, Kaz compose et donne des masterclass. Il a été élu membre honoraire de l'IHS en 2020.

Arkadi Shilkloper

arkadyArkady Shilkloper a électrisé les symposiums IHS avec du jazz et de l'improvisation sur cor, cor des Alpes et divers autres instruments depuis sa première apparition au symposium de 1992 à Manchester, en Angleterre. Il avait déjà impressionné le monde du jazz dans diverses salles, tout en étant membre de l'Orchestre philharmonique de Moscou. En plus de ses contributions à de nombreux symposiums de l'IHS, Arkady a siégé au conseil consultatif (2001-2003).

Arkady est né à Moscou en 1956 et vit maintenant en Allemagne. Il a commencé au cor alto à l'âge de six ans et est passé au cor en entrant à l'école de musique militaire de Moscou à 11 ans. Après deux ans de service militaire, il a étudié à l'Institut Gnessin de Moscou (1976-1981). Il a été membre de l'Orchestre du Théâtre du Bolchoï (1978-1985), a formé un duo de jazz avec le bassiste Mikhail Karetnikow en 1984, et a joué et fait des tournées avec l'Orchestre philharmonique de Moscou (1985-1989).

Arkady collabore avec le pianiste Mikhail Alperin depuis 1986 ; le duo a ensuite formé le Moscow Art Trio en 1990 avec le clarinettiste et chercheur Sergey Starostin pour interpréter l'ethno jazz russe. En 1990, Arkady a visité les États-Unis pour la première fois, se produisant au festival de jazz de l'Université de l'Idaho. Pago Libre a été formé en 1995 avec le violoniste autrichien Tcho Theissing, le pianiste suisse John Wolf Brennan et le bassiste autrichien Georg Breinschmid ; le bassiste Tom Götze de Dresde nous a rejoint en 2012. Plus tard, Arkady a formé le Mauve Trio avec le guitariste brésilien Alegre Correa et le bassiste autrichien Georg Breinschmid (leur premier album a reçu le prix Hans Koller du CD de l'année).

Arkady a commencé à jouer du cor des Alpes en 1998, un instrument inhabituel pour la musique d'improvisation. Il a interprété le Concerto pour cor des Alpes et orchestre de Daniel Schnyder, commande du Menuhin Festival de Gstaad, en 2004. Il a enregistré des albums avec cor des Alpes ainsi qu'au cor avec divers ensembles.

Arkady a changé la perception dans le monde de ce qui est possible sur le cor et sur les instruments liés au cor, en particulier dans le domaine du jazz.

Ab Koster

KosterAb2Le corniste néerlandais Ab Koster a été professeur de cor à la Hochschule für Musik und Theater de Hambourg pendant 39 ans, prenant sa retraite en 2019 ; 94% de ses anciens élèves occupent des postes d'interprètes professionnels. Ab est également connu comme un joueur d'orchestre exceptionnel et comme soliste au cor naturel et moderne. Il a été actif au sein de l'IHS en tant qu'artiste vedette lors des symposiums de l'IHS et a siégé au conseil consultatif pendant deux mandats (1998-2001 et 2014-2016).

Ab est né à La Haye, en Hollande, fils d'un corniste hollandais. Il a terminé ses études au Conservatoire royal de musique de sa ville natale avec un Prix d'excellence, puis a poursuivi ses études à l'Université Folkwang d'Essen, en Allemagne, avec Hermann Baumann, qui l'a qualifié de « principal corniste de sa génération ».

Ab a occupé le poste de cor solo de l'Orchestre symphonique de la NDR à Hambourg, en Allemagne, de 1977 à 1990, date à laquelle il est parti pour accepter de nombreuses invitations en tant que soliste et chambriste. Il a collaboré avec Jean-Pierre Rampal, Gustav Leonhardt et Frans Brüggen (Orchestre du XVIIIe siècle) et a acquis une réputation internationale avec des performances en solo, des disques, des enregistrements à la radio et à la télévision dans divers pays. Des tournées de concerts l'ont conduit dans presque tous les pays d'Europe ainsi qu'aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Australie, en Chine et à Taïwan.

Depuis des années, Ab appartient au petit cercle des solistes recherchés dans le monde entier, tant au cor naturel qu'au cor à pistons. Son interprétation des concertos de Mozart et Strauss est particulièrement célébrée dans le monde entier.

Hector Mcdonald

McDonaldHector McDonald a été cor solo de l'Orchestre symphonique de Vienne et du Concentus Musicus Wien, jouant sur le double cor de Vienne, baroque, classique, naturel et moderne. Au cours de ses 45 années passées à jouer des cuivres, il a également joué du cor ténor (cor alto aux États-Unis), de l'euphonium et du trombone. Il a récemment pris sa retraite de l'Orchestre symphonique de Vienne (1989-2018) et en tant que professeur de cor à l'Université de musique et des arts du spectacle de Graz, en Autriche (1997-2018).

L'Orchestre symphonique de Vienne a déclaré : « Une vraie légende fait ses adieux. Ayant façonné le son et la vie de l'orchestre pendant près de trois décennies, notre cor principal prend sa retraite. Il nous manquera profondément. Peter Luff, du Griffith Conservatory à Brisbane, déclare : « À côté de Barry Tuckwell, Hector est le corniste/pédagogue australien vivant le plus influent, et avec Barry, il a été une inspiration majeure pour moi en tant qu'étudiant et l'est toujours !

Hector est né à Toowoomba, Queensland, Australie en 1953. Il a étudié avec Alan Mann et plus tard avec Campbell Barnes et Hermann Baumann. Il a joué dans le RAAF Band et l'ABC Training Orchestra avant de devenir membre de l'Orchestre philharmonique de Berlin en 1976. Il est retourné en Australie en 1980 pour enseigner à la Canberra School of Music. Son jeu et son enseignement ont influencé le jeu du cor en Australie et dans le monde. Il apparaît régulièrement dans des ateliers et séminaires internationaux.

Hector s'est produit en tant que soliste avec des orchestres de premier plan en Europe, aux États-Unis, en Asie du Sud-Est et en Australie. Il est professeur de cor à l'Université de musique et des arts du spectacle de Graz, en Autriche (kug.ac.at) et participe régulièrement à des ateliers et des séminaires à travers le monde. Il a enregistré des solos et de la musique de chambre, dont le Concertino de Weber et la Sinfonia Concertante K.297b de Mozart au cor naturel ainsi que des concertos de Haydn, Telemann, Förster et Teyber. Plus récemment, il a joué en tant que cor solo avec l'Australian World Orchestra avec Zubin Mehta, Sir Simon Rattle et Simone Young.

Hector a reçu le Punto Award au symposium IHS à Brisbane, Australie en 2010 et a été élu membre honoraire au symposium IHS à Muncie, Indiana en 2018.

Paul Staicu

Paul Staicu a été joueur d'orchestre, professeur et chef d'orchestre qui s'est échappé de derrière le rideau de fer en Roumanie pour s'installer en France. Il a été cor solo de l'Orchestre philharmonique de Bucarest (1961-1968) et professeur de cor et de musique de chambre à l'Académie de Bucarest (1966-1978). Il a fondé et dirigé l'Orchestre symphonique de Constanta en 1980, qui a ensuite effectué des tournées en dehors de la Roumanie communiste, y compris aux États-Unis en 1984 et 1989. Un visa de départ lui a été refusé pendant de nombreuses années, mais en 1989, après avoir subi deux crises cardiaques, il a été autorisé à quitte la Roumanie pour faire partie du jury du Concours de quintette à vent de Munich. Plutôt que de retourner en Roumanie, il est allé en France, a subi un pontage cardiaque, a été avisé d'abandonner le cor et, en tant que chef d'orchestre, a fondé un nouvel orchestre à Montbéliard dans le nord-ouest de la France.

Paul est né en 1937 à Bucarest, en Roumanie. Il est diplômé de l'Académie de musique de Prague en 1961 et de l'Académie de musique de Vienne en 1970. Il a remporté des concours internationaux, notamment à Bucarest (1953), Moscou (1957), Birmingham (1965), Genève (1965) et Prague (1967) . Il a arbitré des concours de cor solo et de musique de chambre à Munich, Prague, et Cassello di Duino, Italie. Ses élèves ont remporté des prix internationaux et jouent dans des orchestres du monde entier.

Paul a enregistré les trois concertos de Mozart en mi bémol en tant que soliste et chef d'orchestre en 1987. Il a reçu une médaille culturelle en Roumanie en 1968, la médaille d'anniversaire Richard Wagner à Bayreuth en 1974, ainsi qu'un prix spécial pour l'ensemble de ses réalisations et une médaille d'honneur de la ville de Montbéliard. Il a été élu membre honoraire de l'IHS en 2017.

Marie-Louise Neunecker

NeuckerMarie-Luise Neunecker a excellé en tant que musicienne d'orchestre, soliste et enseignante. Elle a remporté des concours, fait partie de jurys de concours et enregistré des concertos et des œuvres de chambre. Parmi ses créations, citons Hamburgishes Konzert de György Ligeti, composé spécialement pour elle et qui lui est dédié.

Marie-Luise est née en 1955, étudiant d'abord la musicologie et l'allemand, puis complétant ses études de cor avec Erich Penzel à la Hochschule für Musik Köln. Sa carrière de joueuse a commencé avec l'Opéra de Francfort. En 1979, elle est nommée cor solo du Bamberg Symphony, puis cor solo du Frankfurt Radio Symphony (1981-1989).

Marie-Luise a remporté le concours de musique allemand à Bonn (1982), le concours international de musique ARD à Munich (1983) et le concours Concert Artists Guild à New York (1986), et a reçu le prix de musique de Francfort en 2013. soliste avec des orchestres du monde entier.

En plus du concerto de Ligeti, elle a enregistré des œuvres de Mozart, Strauss, Britten, Hindemith, Gliere, Glazunov, Schoeck, Shebalin, Koechlin et Smyth. Volker David Kirchner lui a dédié Orfeo pour baryton, cor et piano. Elle a participé à des festivals tels que Salzbourg, Schleswig-Holstein, Marlboro, Aldeburg, Risör et Vienne.

Marie-Luise a été nommée professeur à l'Académie de musique et des arts du spectacle de Francfort en 1988 et est professeur à la Hochschule für Musik Hans Eisler de Berlin depuis 2004. Elle a écrit sur la prévention de la dystonie dans le numéro de mai 2017 de The Horn Call et a été un artiste vedette au Symposium international IHS 2017 à Natal, au Brésil. Elle a été élue membre honoraire de l'IHS en 2017. 

John Clark

clarkJohn Clark a fait du cor dans l'improvisation classique et jazz, le jeu et l'enseignement, l'enregistrement, la composition et l'édition. Il est l'un des premiers et l'un des rares artistes de cor de jazz à plein temps aux États-Unis. Il a été leader et professeur de jazz moderne et libre et d'improvisation libre. Il a reçu un brevet pour le « hornette », un instrument ayant la même tessiture que le cor mais avec un pavillon orienté vers l'avant. Son livre, Exercises for Jazz French Horn, est un standard pour les étudiants en jazz et classique depuis sa publication en 1993.

John est né à Brooklyn en 1944 et a grandi à Rochester, New York. Il a obtenu un BA à l'Eastman School of Music, a joué dans l'US Coast Guard Band, puis a obtenu un diplôme en MM du New England Conservatory à Boston. Les professeurs de John inclus Verne Reynolds, James Stagliano, Thomas Newell et Paul Ingraham au cor et Jaki Byard, Ran Blake et George Russell pour la composition et l'improvisation. Il a enseigné à SUNY Purchase (2001-1008), puis à la Manhattan School of Music.

John a accueilli le Northeast Horn Workshop à SUNY Purchase en 2005, avec trois membres honoraires de l'IHS : Gunther Schuller (discutant du solo de cor dans Till Eulenspiegel), Willie Ruff (en performance avec son partenaire duo, le pianiste Dwike Mitchell) et Verne Reynolds; même si Reynolds n'a pas pu y assister, ses 48 Études ont été interprétées et enregistrées par une série d'artistes.

John a travaillé en indépendant dans la région de New York et a joué et enregistré avec de nombreux artistes et ensembles de jazz et populaires, des ensembles classiques et sur des films. Son label d'enregistrement et d'édition est Hidden Meaning Music. Ses prix incluent le Down Beat Critics' Poll (1979-1982), un prix de l'Académie nationale des arts et des sciences de l'enregistrement (1986) et membre honoraire de l'IHS (2018).

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur, y compris l'état de connexion. En utilisant le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ok