Lowell Greer (1950-2022)

vert1Lowell Greer occupe une place unique parmi les cornistes de sa génération. Connu pour sa musicalité et sa polyvalence avec ou sans valves, il a reçu des éloges de la critique et une reconnaissance internationale en tant que corniste d'orchestre, chambriste, soliste, éducateur et facteur de cor.

Originaire du Wisconsin, Lowell a commencé des études de violon à l'âge de 4 ans et a commencé le cor à 12 ans en raison d'une blessure à la main. Ses parents, tous deux professeurs d'université, ont changé d'emploi à plusieurs reprises. Lowell a donc eu de nombreux professeurs de cor, le plus notable étant Ernani Angelucci du Cleveland Orchestra. Lowell est retourné au Wisconsin pour étudier avec John Barrows à l'Université du Wisconsin, puis a poursuivi ses études à Chicago avec Helen Kotas, Frank Brouk, Dale Clevenger et Ethel Merker. Pendant son séjour à Chicago, il a beaucoup travaillé en indépendant, se produisant avec le Chicago Civic Symphony, le Lyric Opera of Chicago, l'American Ballet Theatre, le Joffrey Ballet, des spectacles, des enregistrements et en tant que cor supplémentaire avec les Symphonies de Chicago et de Milwaukee.

Lowell a rejoint le Detroit Symphony en 1972 en tant que directeur adjoint. En 1978, il a accepté le poste de cor solo de l'Orchestre philharmonique de Mexico et a commencé à poursuivre sa carrière solo. En 1980, il a déménagé en Europe pour mieux poursuivre ses intérêts de cor naturel et s'est produit en Belgique en tant que cor principal invité de l'Orchestre Philharmonique/Royal Flamand d'Anvers. Il est retourné aux États-Unis en 1984, où il a été cor principal du Cincinnati Symphony jusqu'en 1986. Il a également joué en tant que principal du Toledo Symphony de 1990 à 1997.

Pendant ce temps, il remporte sept premiers prix dans six prestigieux concours internationaux de cor : Heldenleben (1977), Gian Battista Viotti, Vercelli (1978), Hubertus Jaachthoornfestival (1979), SACEM, Paris (1981), Jacques-Francois Gallay (1981) , et américain (1983, 1984).

En tant que soliste, Lowell s'est produit au cor naturel et moderne avec une cinquantaine d'orchestres aux États-Unis, au Canada, au Mexique et à travers l'Europe, sans oublier ses apparitions dans de nombreuses salles de musique de chambre. Sa vaste discographie comprend quatre CD sur Harmonium Mundi, dont les Concertos et Quintette pour cor de Mozart, le Trio de cor de Brahms et la Sonate de Beethoven sur cor naturel, ainsi qu'un enregistrement pour Decca L'oiseau Lyre de l'intégralité de la musique de Mozart pour vents interprétés sur l'original instruments.

Érudit et éducateur dévoué, Lowell a enseigné au Wheaton College, à l'Université d'Oakland, à l'Interlochen Arts Academy, à la School for Perfection de Mexico, à l'Université de Cincinnati, à l'Université du Michigan et à la Carl Neilsen Academy à Odense, au Danemark. Expert reconnu de la performance du cor naturel, ses recherches l'ont amené à devenir un fabricant de reproductions fines d'instruments classiques, et il a enseigné un cours sur les techniques de construction du cor naturel à la William Cummings House à partir de 1994.

Lowell a reçu le prix Punto au Symposium international de cor de Denver en 2008, où il a dirigé son groupe de cor naturel, les cors de chasse du général Washington. Il a été élu membre honoraire de l'IHS en 2014 lors du symposium de Londres.

Nancy Jordan Fako

Fako 1965Nancy Jordan Fako (née en 1942) est devenue membre du Chicago Symphony en 1964, la première femme corniste dans un grand orchestre depuis qu'Helen Kotas a quitté le Chicago Symphony en 1948. Elle a également été un pilier de l'IHS dans ses premières années, devenant Secrétaire-trésorier et s'occupant de la correspondance et des dossiers, le tout sans l'aide d'un ordinateur jusqu'en 1976 ou d'un secrétaire exécutif jusqu'en 1979. L'IHS est constituée en Illinois car c'était la résidence de Nancy. Elle a siégé quatre mandats au Conseil consultatif (1974-1981 et 2000-2008) et a été secrétaire-trésorière en 1974-77 et 2000-2008.

Nancy a étudié avec Philip Farkas au lycée et à l'Université d'Indiana, a collaboré avec lui sur L'art de jouer des cuivres, est resté un ami proche et un collègue toute sa vie, et après sa mort (à la demande de sa veuve) a écrit une biographie, Philip Farkas & His Horn : une vie heureuse qui en vaut la peine (Crescent Park Music Publications, 1998).

En plus du Chicago Symphony, Nancy a été membre du Houston Symphony, du Florida Symphony et du Chicago Lyric Opera Orchestra. Elle a été cor solo du Florida Symphony à 20 ans, première femme cuivres du Houston Symphony à 21 ans et membre du Chicago Symphony à 22 ans.

Nancy est maintenant corniste et professeure indépendante. Elle joue du cor des Alpes dans de nombreux festivals, notamment en participant à l'Alpenfest à Gaylord, Michigan pendant plus de 25 ans. Elle a contribué à des revues professionnelles (y compris The Horn Call) comme écrivain et comme traducteur pour plusieurs langues. Elle a traduit le texte de Daniel Bourgue Conversations sur le cor du français à l'anglais.

Nancy a reçu la Médaille d'honneur du service en 2012 et a été élue membre d'honneur en 2016.

Gail Williams

gwilliamsGail Williams est admirée pour son mandat à l'Orchestre symphonique de Chicago, son enseignement à la Northwestern University et dans de nombreuses cliniques et ateliers à travers le monde, son jeu en solo et en ensemble et son soutien à la nouvelle musique.

Gail a grandi dans une ferme dans une famille musicale. Sa mère a étudié les percussions et l'alto ; son frère, clarinette. Gail a étudié avec Jack Covert à Ithaca College, puis a obtenu une maîtrise à la Northwestern University et a joué avec Lyric Opera of Chicago pendant quatre ans avant de remporter l'audition pour l'Orchestre symphonique de Chicago en 1978. Elle a été directrice adjointe jusqu'à ce qu'elle obtienne le poste de directrice adjointe. en 1984, où elle est restée jusqu'à sa retraite en 1998.

Gail enseigne à la Northwestern University (depuis 1989), donne des master classes dans d'innombrables conservatoires et ateliers, est cor soliste avec de grands orchestres et se consacre à la musique de chambre. En 2001, 2005 et 2009, elle a été juge pour le Horn Solo Competition à Porcia, en Italie et a entraîné de jeunes musiciens de cuivres avec Summit Brass depuis 1986. Elle a fait partie de la faculté de la Swiss Brass Week à Loèche-les-Bains, en Suisse. pour plusieurs années. Son diplôme en éducation musicale et son expérience de jeu se rejoignent dans son enseignement actuel.

Gail est cor solo du Grand Teton Music Festival Orchestra et cor solo du Saito Kenin Orchestra au Japon en 2004 et du World Orchestra for Peace en 2005, 2006, 2007 et 2009.

Gail s'est produite en tant que soliste avec le Chicago Symphony, le San Antonio Symphony, la Sinfonia da Camera, le New World Symphony, le Grand Teton Music Festival Orchestra, le Syracuse Symphony, le Fairbanks Symphony, le Green Bay Symphony et un certain nombre d'orchestres régionaux.

Gail est membre fondateur des Chicago Chamber Musicians et Summit Brass. Elle a joué avec le Vermeer Quartet, la Chamber Music Society of Lincoln Center à New York, la Philadelphia Chamber Music Society, le Skaneateles Music Festival, le Santa Fe Chamber Music Festival et l'Olympic Peninsula Chamber Festival. sur une série de musique de chambre à Ottawa, Canada avec l'Orchestre national des arts du Canada.

Gail est active dans la commande de projets et a créé de nouvelles œuvres de Dana Wilson, Anthony Plog, Oliver Knussen, Yehudi Wyner, Collins Matthews et d'autres. En 1995, elle crée Souvenir profond par Dana Wilson et Anthony Plog Cartes postales à l'atelier de l'International Horn Society à Yamagata, au Japon. En 1997, elle crée le Concerto pour cor de Dana Wilson avec la Syracuse Symphony. Un an plus tard, elle interprète le Knussen Horn Concerto avec le Chicago Symphony Orchestra, sous la direction du Maestro Knussen. Elle a aidé à commander Yehudi Wyner Trio de cor, et a participé à l'orchestration de Dragons dans le ciel par Mark Schultz. Elle a créé une autre œuvre pour cor et piano de Dana Wilson, Réflexions, en 2003 et a joué la première américaine d'un concerto pour cor et orchestre de Collins Matthews à la Northwestern University en juin 2005.

Gail peut être entendu sur des enregistrements de Summit Brass, y compris des enregistrements en solo Paramètres du 20e siècle et Souvenir profond, et la Northwestern University Triologie de la déesse, avec des compositions de John McCabe et des œuvres pour cor et percussions de Charles Taylor et Alec Wilder. Un CD avec les Chicago Chamber Musicians a été nominé pour un Grammy Award.

Gail a été honorée par Ithaca College avec un Distinguished Alumni Award et un doctorat honorifique. Elle a reçu la chaire d'enseignement Charles Deering McCormick à la Northwestern University en 2005, ce qui lui a permis de commander et d'interpréter de nouvelles œuvres de chambre de Douglas Hill, Dana Wilson et Augusta Reed Thomas. Elle a été membre du Conseil consultatif de l'IHS (1997-2000), a reçu le prix Punto en 2008, et a été élue membre honoraire en 2012.

En octobre 2021, Anthony Plog a interviewé Gail pour son podcast, qui peut être entendu ici.

Radovan Vlatkovic

vlatkovicRadovan Vlatković (né en 1962) est largement considéré comme l'un des cornistes les plus exceptionnels au monde. Il a grandi à Zagreb, en Croatie, et a étudié avec Prerad Detiček à l'Académie de musique de Zagreb et Michael Höltzel à l'Académie de musique de Detmold, en Allemagne. Il a été cor solo de l'Orchestre symphonique de la radio de Berlin (1982-1990), poste qu'il a quitté pour se consacrer à une carrière de soliste. Il est professeur de cor au Mozarteum de Salzbourg en Autriche depuis 1998 et enseigne également à l'Escuela Superior de Musica Reina Sofia de Madrid. Radovan est un artiste senior au Marlboro Music Festival et a joué en musique de chambre et en récital solo pour la Philadelphia Chamber Music Society.

En tant qu'étudiant, Radovan a déjà remporté des prix au Concours international de cor à Liège, en Belgique, au 12e Concours de musique yougoslave et au Concours international "Premo Ancona" en Italie. Le premier prix au Concours international ARD de Munich en 1983 a été particulièrement remarquable ; le prix n'avait pas été décerné à un corniste depuis 14 ans.

En tant que soliste, Radovan a parcouru la majeure partie du continent européen, l'Amérique, le Canada, le Mexique, Israël, le Proche-Orient, l'Afrique de l'Est, le Japon et l'Australie. Parmi ses apparitions, il a joué avec le Radio Symphony Orchestra de Berlin, le Bavarian Radio Philharmonic, le BBC Symphony Orchestra London, English Chamber Orchestra, Academy of Saint Martin in the Fields, Camerata Academica des Mozarteums, au Japon avec le Yomiuri Symphony Orchestra, Tokyo Metropolitan Orchestra, et le NHK Symphony Orchestra, et aux symposiums IHS. Il a été directeur artistique du Festival de musique de chambre de septembre à Maribor, Slovénie (2000-2003).

Radovan a un répertoire particulièrement large, allant du baroque au 20e siècle. Il a enregistré pour EMI Classics, avec l'English Chamber Orchestra sous la direction de Jeffrey Tate, tous les concertos de Mozart et Strauss. Son enregistrement des concertos de Mozart a reçu le German Recording Critics Prize. Il a reçu le prix Porin croate pour l'œuvre de sa vie en 2012 et le titre de membre honoraire de l'IHS en 2013.

Robert Paxman (1929-2011)

paxman
Bob a reçu un Lifetime Aceivement Award de la
Association des Idustries Musicales en 2010.

Robert (Bob) Paxman, MBE transformé Paxman Instruments de musique d'un fabricant de divers instruments à un consacré aux cors.

Le père de Bob avait établi Paxman Instruments de musique - comme l'entreprise est toujours connue - en tant que fabricant d'instruments de cuivre, de bois et de percussion en 1919. Bob a commencé à y travailler alors qu'il n'avait que 14 ans.

C'était Bob Paxmanpartenariat avec un corniste australien, Richard Merewether, qui allait transformer l'entreprise en une entreprise spécialisée dans les cors. Merewether est arrivé en Angleterre en 1950 avec des idées sur la conception des cors – en particulier les cors de fa-alto et de fa/f-alto. Paxman a commencé à produire des instruments en accord avec la philosophie de Merewether, et les deux hommes ont collaboré étroitement jusqu'à la mort de Merewether en 1985 - avec une cinquantaine de designs à leur actif.

Bob est devenu directeur général de l'entreprise en 1961. Il a apporté un certain nombre d'améliorations importantes à la conception des pavillons, notamment le système à double alésage pour les pavillons doubles complets, le système à double alésage pour les pavillons à double décantation, les pavillons à triple alésage et les valves en titane plus légères. . En 1993, Bob a été nommé membre de l'Empire britannique (MBE) et a reçu son prix de la reine - la citation disait que le prix était "en reconnaissance de ses services à l'industrie des instruments de musique".

Un homme modeste et privé avec un esprit calme et sec, Bob est resté activement impliqué dans la conception de la cor et cherchait constamment à apporter des améliorations de conception. Pas plus tard qu'en novembre 2010, quelque temps après sa retraite en tant que directeur général, Bob a reçu un prix d'excellence pour l'ensemble de sa carrière de la Musical Industries Association.

Bob a été élu membre honoraire de l'IHS à titre posthume en 2012.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur, y compris l'état de connexion. En utilisant le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ok