Sarah Willis

Sarah WillisSarah Willis est une corniste de renommée internationale, membre de l'Orchestre philharmonique de Berlin depuis 2001 et présentatrice télévisée et numérique acclamée. Parcourant le monde avec son cor, elle apporte le meilleur de la musique classique à un public mondial.

Sarah est née dans le Maryland, aux États-Unis, et détient la double nationalité britannique et américaine. Le travail de son père en tant que correspondant étranger a emmené sa famille à travers le monde et ils ont vécu aux États-Unis, à Tokyo et à Moscou avant de déménager en Angleterre quand Sarah avait 13 ans. Elle a commencé à jouer du cor à l'école à l'âge de 14 ans et a fréquenté le Royal College. du département junior de musique. Elle a ensuite étudié à plein temps à la Guildhall School of Music and Drama, où ses professeurs comprenaient Anthony Halstead et Jeff Bryant.

Sarah a ensuite étudié avec Fergus McWilliam à Berlin, où elle est devenue le deuxième cor de l'Opéra d'État de Berlin sous la direction de Daniel Barenboim en 1991. Pendant ce temps, Sarah a joué en tant qu'invitée avec des orchestres tels que le Chicago Symphony, le London Symphony et le Sydney Symphony and joué dans le monde entier en tant que soliste et dans divers ensembles de musique de chambre.

En 2001, Sarah rejoint l'Orchestre philharmonique de Berlin, devenant la première femme membre de la section des cuivres. En plus de son travail avec l'orchestre, elle a enregistré le Brahms Horn Trio, le Rosetti Double Horn Concerto et les albums Opéra! et Quatre coins! avec les cors philharmoniques de Berlin. Son album solo, Découvertes de la cor, a été publié dans 2014.

Sarah est impliquée dans de nombreux projets éducatifs de l'Orchestre philharmonique de Berlin et aime particulièrement créer et présenter leurs concerts familiaux. Elle interviewe des chefs d'orchestre et des solistes pour le Digital Concert Hall, et en 2011, elle a présenté en direct à 33 millions de téléspectateurs lors du concert final du YouTube Symphony Orchestra. Sarah est passionnée par l'éducation musicale et utilise pleinement la technologie numérique et les médias sociaux pour atteindre des publics du monde entier. Elle a été choisie pour être l'une des premières testeuses de Google Glass et a utilisé cette expérience pour voir comment les nouvelles technologies pourraient être utilisées dans la musique classique.

Sarah dirige une série réussie d'interviews en ligne connues sous le nom de Horn Hangouts et est également une animatrice et intervieweuse régulière à la télévision et en ligne et dirige le programme de musique classique. La musique de Sarah pour la télévision Deutsche Welle.

Sarah a été élue membre honoraire de l'IHS en 2021.


 Photo de Sébastien Haenel, 2018

Nozomu Segawa

segawaLe service de Nozomu Segawa à l'IHS a été important pour combler les écarts, en particulier linguistiques, avec le Japon et l'Asie en général au cours de ses deux mandats au sein du conseil consultatif de l'IHS (2006-2012) et depuis. Il a participé à 16 symposiums de l'IHS, dirigeant souvent l'ensemble de cors de la Japan Horn Society, notamment en 2019 à Gand. Il a été directeur exécutif de la société pendant plus de deux décennies.

Nozomu est un corniste indépendant au Japon et professeur à la Nippon Sport Science University. Il enseigne le rythme aux athlètes, notamment aux médaillés olympiques. Sa thèse «Effets de la performance du cor pendant l'éducation en plein air vers les campeurs» (2013) a été rédigée à partir de l'expérience du cor des Alpes, de la conque et du cor de chasse au camp d'été annuel et au camp de ski de l'université. Il a également mené des recherches sur la relation entre la pression intra-orale et la vitesse d'écoulement dans le jeu de cor (2003).

Ses compositions comprennent Fanfare Tekona pour trois cors des alpes (2001), Fusehime pour conque et cor des Alpes (2006), Une fille et une croix pour cor et orgue avec chorégraphie d'une danse folklorique d'Okinawa (200&), et oeuvres pour hautbois et cor des alpes, cor et cor des alpes, et conque et cor des alpes.

Nozomu a obtenu des diplômes de cor avec Kozo Moriyama à l'Université des Beaux-Arts et de Musique de Tokyo et avec Otto Schmitz à la Hochschule fuer Musik de Munich. Il a été membre contractuel de l'Orchestre de la Beethovenhalle et membre de l'Orchestre philharmonique classique, tous deux à Bonn. Il a traduit (de l'allemand au japonais) des masterclasses données par des professeurs tels que Peter Damm, Frøydis Ree Wekre et Radovan Vlatković. Il dirige des orchestres juniors, universitaires et municipaux, représente l'ensemble Chocolat Virtuoso Japan et est membre du quatuor cor/cor des Alpes Ensemble Forest.

Guillaume Scharnberg

Scharnberg 400x500William (Bill) Scharnberg, interprète et enseignant distingué, a commencé à participer aux ateliers internationaux de cor en 1973, devenant membre à vie en 1975 et occupant de nombreuses fonctions au fil des ans. Il a inspiré des étudiants et ajouté à la littérature pour cor avec des commandes.

Bill a obtenu des diplômes BM, MA, MFA et DMA de l'Université de l'Iowa. Il a étudié avec Paul Anderson à l'Université de l'Iowa, avec des cours d'été de Louis Stout et Philip Farkas. Il a rejoint la faculté de l'Université du nord du Texas en 1983 et a pris sa retraite en 2018 en tant que professeur Regents avec une classe de cor de cinquante étudiants. Auparavant, il avait enseigné à la Central Missouri State University (1973-74), à la Pacific Lutheran University (1975-77), à l'Université d'Oklahoma (1977-83) et à la Royal Academy of Music Stockholm (automne 1987). Dans chacune de ces institutions, il était également membre des ensembles de bois et de cuivres de la faculté.

Quatorze étudiants ont été encadrés dans le cadre du diplôme DMA, qui enseignent tous dans une université et/ou se produisent dans un orchestre, dont deux récemment retraités des universités. Plus de trente étudiants qui n'ont pas poursuivi ou terminé le diplôme DMA ont obtenu des emplois dans des orchestres ou dans des universités. Beaucoup d'autres sont devenus des enseignants d'écoles publiques prospères ou ont poursuivi des carrières en dehors de la musique. "Je suis honoré d'avoir eu le privilège de travailler avec autant d'étudiants talentueux", dit-il, "et je suis fier de leurs réalisations individuelles."

Bill a joué en tant que cor solo de l'Orchestre Tri-City (maintenant Quad-City), Tacoma Symphony, Flathead Festival Orchestra, Royal Opera Orchestra (Stockholm), Dallas Symphony, Dallas Ballet, Dallas Chamber Orchestra, Breckenridge Music Festival, Big Sky Orchestra, Intermountain Opera et Dallas Opera (1984-2016), et est cor principal de l'Orchestre symphonique de Wichita Falls depuis 2007. Il s'est produit lors de conventions internationales et régionales de cor, en récital dans des universités, en concert avec des ensembles régionaux, en tant que chambriste. dans des festivals et enregistré sur les labels Crystal, EcoClassics, Centaur et Klavier.

Il a commandé et créé des œuvres de Paul Chihara, David Maslanka, Cindy McTee, Anthony Plog et Kim Scharnberg. Ses éditions d'œuvres pour cor des XVIIIe et XIXe siècles ont été publiées par la McCoy's Horn Library.

Bill a servi l'IHS en tant que membre du conseil consultatif (1986-1992, 1999-2003), coordinateur d'atelier (1981-1998), président (1990-1992), rédacteur en chef de la critique musicale (1981-2003), rédacteur en chef de The Horn Call (2003-2020) et hôte de deux symposiums IHS Horn (1991, 2012). Il a reçu la médaille d'honneur du service IHS en 2017.

Tom Varner

tom varnerTom Varner est connu comme l'un des pionniers vivants du jazz et de l'improvisation au cor, un compositeur inventif et passionné pour ses divers ensembles, et une autorité sur l'histoire et le répertoire du cor de jazz.

Tom est né en 1957 et a grandi dans le New Jersey, et a étudié le piano avec Capitola Dickerson. Il a commencé à jouer du cor en quatrième année, en le choisissant sur une photo. Il a commencé à prendre des cours particuliers au cours de sa première année de lycée, en se concentrant sur la musique classique. Lorsqu'il s'est intéressé au jazz, il a pensé qu'il devrait l'écouter mais ne pourra jamais en jouer à cause de son instrument jusqu'à ce qu'un ami lui présente un disque de Thelonius Monk avec un solo de cor (de Julius Watkins). Tom a joué dans des orchestres scolaires et communautaires, mais aussi dans le big band de jazz de l'école. Il a étudié brièvement en 1976 avec le pionnier du cor de jazz Julius Watkins, prenant confiance en la possibilité de jouer du jazz au cor.

Tom a étudié pendant deux ans à l'Oberlin College, puis a été transféré au New England Conservatory of Music (Boston), où il a étudié le cor avec Thomas Newell et l'improvisation et la composition jazz avec Ran Blake, George Russell et Jaki Byard et a obtenu un BM en 1979. Il est titulaire d'une maîtrise (2005) du City College de New York, où il a étudié avec Jim McNeely, Scott Reeves et John Patitucci. Tom a vécu à New York pendant 26 ans, avant de déménager à Seattle en 2005.

Tom apparaît sur plus de 70 albums et a enregistré 14 albums en tant que compositeur/leader. Il a été dans le Down beat Critics Poll Top Ten chaque année depuis le milieu des années 1990 et a reçu des subventions de la Jack Straw Foundation, de Seattle's 4Culture, du National Endowment for the Arts, de la Chamber Music America/Doris Duke Foundation, et a été résident au MacDowell, Blue Colonies des arts de la montagne et du centre.

Les Sidemen sur ses albums en tant que leader ont inclus Steve Wilson, Tony Malaby, Ed Jackson, Ellery Eskelin, Tom Rainey, Cameron Brown, Drew Gress, Matt Wilson, Kenny Barron, Victor Lewis, Fred Hopkins et Billy Hart. Il a joué et enregistré avec Miles Davis, Quincy Jones, McCoy Tyner, le Mingus Orchestra et bien d'autres. Ses influences incluent Ornette Coleman, Steve Lacy, Charles Mingus, Anthony Braxton, Sonny Rollins et des compositeurs minimalistes tels que Steve Reich et Philip Glass. Son premier album comprenait cor, saxophone alto, basse et batterie. Les albums ultérieurs étaient pour un quintette de cor, deux saxophones, une basse et une batterie, avec de fréquents artistes invités. Neuf Surprises est pour un nonette de trois cuivres, quatre anches, basse et batterie.

De nombreux albums de Tom reflètent un intérêt à la fois sérieux et humoristique pour la religion, en particulier le premier siècle, le bouleversement de l'empire romain, les 200 premières années du christianisme, ainsi que les films bibliques hollywoodiens. Bien qu'il ait grandi dans le New Jersey, ses parents venaient tous les deux d'une petite ville du Missouri et Tom allait à l'église chaque semaine en grandissant. D'autres influences sont la science et la science-fiction, la mythologie et le folklore, l'Americana et le kitsch urbain, James Brown et la musique du 20e siècle.

Tom est maintenant professeur agrégé de musique au Cornish College of the Arts de Seattle. Il a écrit des articles sur Julius Watkins et par la suite pour The Horn Call (1988, 1989). Alors qu'il vivait à New York, il a organisé le premier Julius Watkins Jazz French Horn Festival, avec lui-même, Mark Taylor, John Clark et Vincent Chancey. Il joue un Paxman cor double complète 20M.

Tom a été élu membre honoraire de l'IHS en 2020.

Kazimierz Machala

Machala KazKazimierz (Kaz) W. Machala, originaire de Pologne, est interprète, enseignant et compositeur. C'est un musicien véritablement international, ayant joué et enseigné en Europe, en Australie et aux États-Unis, et de retour en Pologne en tant que professeur invité de cor à l'Université de musique Chopin de Varsovie, prenant sa retraite en 2019. Ses compositions et arrangements sont devenus des incontournables de la littérature du cor.

Kaz a grandi dans une ferme du centre de la Pologne, faisant du vélo dans la neige et la boue avec son accordéon attaché au dos pour se rendre à des cours de musique. Il a également joué du tambour, de la mandoline, de la basse à deux cordes et de l'accordéon dans la fanfare du village. Lorsqu'il était au lycée, un professeur d'ethnomusicologie l'a entendu jouer de l'accordéon lors d'un concours de folklore et lui a décrit le cor comme l'instrument le plus noble de tout l'orchestre. Kaz a pris les conseils au sérieux, mais a également joué du piano, de la guitare et du banjo pour subvenir à ses besoins tout en étudiant le cor. Il joue du banjo et du piano dans un groupe du Dixieland – audacieux pendant la guerre froide – où il fait ses premiers essais de composition. La connaissance de Kirk Douglas dans une école de cinéma à Lodz a motivé Kaz à apprendre l'anglais.

Kaz a étudié à l'Académie de musique et d'art dramatique Janáček à Brno, en République tchèque (1968-1973), attiré par sa longue tradition de jeu de cor raffiné et son son unique et chaleureux. Après l'obtention de son diplôme, il a joué dans l'Orchestre symphonique de la radio de Cracovie pendant un an, mais il voulait en savoir plus sur le jeu d'orchestre et en 1974, il a été accepté à Juilliard, où il a été le premier corniste de l'histoire de l'école à recevoir un diplôme de DMA. Il a remporté le troisième prix au Concours international de musique pour bois et cuivres de 1974 à Prague.

Kaz était cor solo de l'Orchestre symphonique de Sydney (1979-1986) et a joué dans plusieurs ensembles de chambre. Il est retourné aux États-Unis pour se rapprocher de sa famille et a enseigné à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign (1989-2009), maintenant professeur émérite. Kaz s'est produit en tant que soliste, dans divers ensembles à vent et de cuivres et avec de grands orchestres. et a enseigné et joué dans des festivals en Nouvelle-Zélande, en Europe, au Canada et aux États-Unis. Dans l'enseignement, il met l'accent sur les bonnes habitudes, une efficacité de jeu bien équilibrée.

L'écriture a commencé par la transcription et l'arrangement pour des ensembles de chambre lors de son premier poste d'enseignant. Il a d'abord transcrit la musique de compositeurs qui n'ont pas écrit d'œuvres solistes pour cor. Il a écrit pour le groupe Dixieland, des chansons pour un groupe de rock, une musique de film pour un projet étudiant à Sydney et des exercices pour ses étudiants. Il a écrit un quatuor de cors pour ses élèves, que l'American Horn Quartet a inclus dans leur répertoire de concert. Son arrangement de l'American Folk Suite pour quintette à vent a été interprété et enregistré par le Berlin Philharmonic Woodwind Quintet. La transcription et l'arrangement ont conduit Kaz à écrire des compositions originales. Il a créé son propre Concerto pour cor, vents et percussions avec le Wind Symphony à l'Université de l'Illinois; il a reçu de nombreuses représentations sur les cinq continents. Il a reçu l'Excellence in Composition Award au International Brass Chamber Music Festival à Louisville, Kentucky pour son Brass Quintet No. 1.

Depuis sa retraite, Kaz compose et donne des masterclass. Il a été élu membre honoraire de l'IHS en 2020.

Arkadi Shilkloper

arkadyArkady Shilkloper a électrisé les symposiums IHS avec du jazz et de l'improvisation sur cor, cor des Alpes et divers autres instruments depuis sa première apparition au symposium de 1992 à Manchester, en Angleterre. Il avait déjà impressionné le monde du jazz dans diverses salles, tout en étant membre de l'Orchestre philharmonique de Moscou. En plus de ses contributions à de nombreux symposiums de l'IHS, Arkady a siégé au conseil consultatif (2001-2003).

Arkady est né à Moscou en 1956 et vit maintenant en Allemagne. Il a commencé au cor alto à l'âge de six ans et est passé au cor en entrant à l'école de musique militaire de Moscou à 11 ans. Après deux ans de service militaire, il a étudié à l'Institut Gnessin de Moscou (1976-1981). Il a été membre de l'Orchestre du Théâtre du Bolchoï (1978-1985), a formé un duo de jazz avec le bassiste Mikhail Karetnikow en 1984, et a joué et fait des tournées avec l'Orchestre philharmonique de Moscou (1985-1989).

Arkady collabore avec le pianiste Mikhail Alperin depuis 1986 ; le duo a ensuite formé le Moscow Art Trio en 1990 avec le clarinettiste et chercheur Sergey Starostin pour interpréter l'ethno jazz russe. En 1990, Arkady a visité les États-Unis pour la première fois, se produisant au festival de jazz de l'Université de l'Idaho. Pago Libre a été formé en 1995 avec le violoniste autrichien Tcho Theissing, le pianiste suisse John Wolf Brennan et le bassiste autrichien Georg Breinschmid ; le bassiste Tom Götze de Dresde nous a rejoint en 2012. Plus tard, Arkady a formé le Mauve Trio avec le guitariste brésilien Alegre Correa et le bassiste autrichien Georg Breinschmid (leur premier album a reçu le prix Hans Koller du CD de l'année).

Arkady a commencé à jouer du cor des Alpes en 1998, un instrument inhabituel pour la musique d'improvisation. Il a interprété le Concerto pour cor des Alpes et orchestre de Daniel Schnyder, commande du Menuhin Festival de Gstaad, en 2004. Il a enregistré des albums avec cor des Alpes ainsi qu'au cor avec divers ensembles.

Arkady a changé la perception dans le monde de ce qui est possible sur le cor et sur les instruments liés au cor, en particulier dans le domaine du jazz.

Vicente Zarzo (1938-2021)

zarzoVincente Zarzo Pitarch était un corniste espagnol qui s'est produit et a enseigné dans de nombreuses régions du monde, mais surtout en Espagne, au Mexique et aux Pays-Bas, et a écrit des études de cor et des livres sur l'histoire du cor.

Zarzo est né en 1938 à Benaguacil, Valence et a étudié au Conservatorio Superior de Música Joaquin Rodrigo à Valence et plus tard avec Hans Noeth à Munich, Allemagne.

Zarzo a occupé des postes de cor solo avec l'Orchestre symphonique de Valence, l'Orchestre Sinfonica del Gran Teatro del Liceo de Barcelona, ​​l'Orchestre symphonique d'Islande, l'American Wind Symphony de Pittsburg, l'Orchestre national du Mexique, et pendant 25 ans avec la Residentie Orkest de La Haye, Pays-Bas. En tant que soliste, il a joué avec l'Orquesta Municipal de Valencia, l'Orquesta de Valladolid, l'Orquesta de Oviedo, l'Orquesta de Tenerife, l'Orquesta Filarmónica de Gran Canaria, l'Orquesta Sinfónica de Madrid, l'Orquesta Sinfónica de Port (Portugal), l'Orchestre Philharmonique de Groningen (Pays-Bas) ), Orquesta Nacional de México, Orchestre national de Reykjavik (Islande) et autres.

Zarzo a été professeur de cor et de cor naturel à l'Université de Mexico, au Conservatoire d'Amsterdam, au Conservatoire royal de La Haye et au Conservatoire de musique de Montreux, en Suisse. Il a été professeur invité à la Real Academia de Bellas Artes de San Carlos de Valencia, au Conservatorio Superior del Liceo de Barcelone et au Conservatoire de musique et de danse des îles Baléares (Palma, Majorque). Il a enregistré le Brahms Horn Trio, les concertos d'Hindemith, des œuvres d'Amando Blanquer et le Mozart Quintet K452 avec Radu Lupu (nominé pour le Grand Prix du Disque).

Les compositeurs qui ont écrit des œuvres spécialement pour Zarzo incluent Wim Laman (Quaterne II), Jan Van Vlijmen (Comparaisons concerto pour cor), Hans Henkemans (Concert), Paul de Ro, Eduardo Mata (Sinfónica No. 3) et Amando Blanquer (Sonate et Concierto para 4 trompas y orquesta).

Zarzo a reçu le prix Punto au Symposium international de cor de 2004 à Valence, en Espagne. La même année, l'Académie de musique de Valence le nomme « Insigne de la Musica de Valence ». Une rue du centre de Grenade, Andalousie, Espagne porte son nom : Calle Músico Vicente Zarzo. Il a écrit un article sur sa collection de cors pour le numéro de février 1995 de The Horn Call. Il a été élu membre honoraire de l'IHS en 2020.

Image Juan MartinezRodriguez / CC BY-SA

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur, y compris l'état de connexion. En utilisant le site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ok